Une infirmière du CHU de Québec honorée par Transplant Québec

Une infirmière du CHU de Québec honorée par Transplant Québec

Transplant Québec décerne son Grand Prix 2016 à Renée L’Heureux, infirmière-ressource en don d’organes et de tissus au CHU de Québec, qui épaule avec une grande humanité depuis près de douze ans les familles des donneurs.

«Je suis touchée et honorée de recevoir ce prix. Je veux le partager avec les infirmières-ressources du CHU de Québec et du reste de la province. Ce prix nous donne des ailes pour continuer ce merveilleux travail. Je pense qu’on fait la différence dans la vie des familles. Elles ont quelquefois des interrogations, mais elles ne regrettent jamais leur geste», a exprimé, jeudi, avec émotion Mme L’Heureux.

Elle a notamment développé plusieurs outils permettant de mieux accompagner les enfants lors de l’annonce du décès d’un parent et d’aborder avec eux le deuil de cet être cher.

«Renée est sensible, empathique et passionnée. Les soins intensifs sont une zone de guerre où l’on vit des drames humains qu’on ne peut pas imaginer. Quand on part à la guerre, on veut les meilleurs et on veut Renée avec nous», a souligné le Dr François Leblanc, intensiviste à l’hôpital de l’Enfant-Jésus.

Moment déstabilisant

L’an dernier, les équipes de l’Enfant-Jésus et de l’Hôtel-Dieu de Québec ont procédé à des prélèvements sur 36 donneurs après décès neurologique, ce qui représente 24 % des donneurs de ce type au Québec.

Quelque 134 organes ont transformé la vie de personnes en attente d’une greffe, soit une hausse de 22 % sur 2014.

Tout en remerciant ces «faiseurs de vie», le maire Régis Labeaume a raconté comment il a été confronté au décès de sa mère, en Floride, à la suite d’une noyade.

«Les médecins nous ont demandé si on voulait qu’ils prélèvent des organes. On ne s’y attendait pas du tout. C’est un geste pas ordinaire. Je me suis toujours demandé si je ne rencontrerais pas un jour les yeux de ma mère quelque part dans le monde», a-t-il témoigné.

Laisser un commentaire