Radu! Radu! Radu!

Radu! Radu! Radu!

Alexander Radulov ne faisait pas ses 30 ans, hier soir sur la glace du Centre Bell.

Spectaculaire, combatif et électrisant, l’attaquant russe a inscrit un but en plus de se faire complice de deux autres, dans un gain de 3 à 1 du Canadien aux dépens des Flyers.

En fait, Radulov avait davantage l’air du jeune homme de 20 ans qui avait marqué 61 buts en 62 matchs dans l’uniforme des Remparts de Québec en 2005-2006.

D’ailleurs, comme un clin d »il à cette belle époque, les spectateurs réunis au Centre Bell ont scandé: «Radu! Radu! Radu!» au moment où Michel Lacroix annonçait l’élection de la première étoile du match.

«J’avais la chair de poule en entendant la foule crier mon nom. C’est assurément un bon sentiment, car comme je l’ai déjà dit, on joue à ce jeu en raison des partisans», a indiqué Radulov, de ­retour au vestiaire.

Shea Weber, à l’aide d’un boulet de canon, et Brendan Gallagher, en faisant dévier une frappe de Radulov, ont été les autres marqueurs du Canadien.

Circulation lourde

À l’autre bout de la patinoire, Carey Price a repoussé 31 tirs pour aider le ­Tricolore à demeurer la seule équipe invaincue en temps réglementaire depuis le début de la saison. En outre, le CH trône au sommet du classement de la LNH ce matin.

Ce ne fut pas une soirée facile pour celui qui a vu plusieurs chandails orange et blanc poser les orteils près de son ­demi-cercle.

«C’est un match typique des Flyers. Ils misent sur quelques joueurs qui aiment bien amener une présence au filet. Quand (Wayne) Simmonds se place ­devant nous, on ne voit pas grand-chose.», a expliqué Price.

D’ailleurs, le gardien du Canadien n’a rien vu du tir de Claude Giroux qui s’est retrouvé derrière lui après avoir ricoché sur le bâton de Jakub Voracek, à mi-chemin en deuxième période.

L’expérience Radulov

Question de secouer son attaque massive, Therrien avait choisi d’insérer ­Radulov à la pointe, à la gauche de Shea Weber.

Une expérience qu’on allait conclure d’échec jusqu’à ce que, dans la deuxième portion de la troisième période, Radulov décoche un boulet de canon dévié au passage par Gallagher.

Lors des deux premières supériorités numériques du Canadien, Radulov avait passé le plus clair de son temps à ­proximité du gardien des Flyers.

«Leurs défenseurs faisaient la vie dure à nos attaquants et je voyais que la rondelle était parfois libre. Alors, je voulais leur donner un coup de main», a déclaré le héros de la rencontre.

Weber l’avait prédit

Or, en matinée, Weber avait pratiquement prévu ce qui allait se passer.

«Il devra être un peu plus méfiant, car l’instinct premier d’un attaquant, c’est de se porter en attaque plutôt que de demeurer en retrait», avait indiqué le vétéran au terme de l’entraînement matinal.

D’ailleurs, lors de la troisième attaque massive du Tricolore, le Russe avait retrouvé son rôle d’attaquant, auprès de David Desharnais et d’Andrew Shaw.

Le CH a finalement capitalisé au moment opportun, le but de Gallagher étant celui qui allait faire la différence.

Le Canadien disputera la victoire aux ­Islanders demain à Brooklyn avant de recevoir le Lightning jeudi.

+

Radulov

Match après match, Alexander Radulov prouve qu’il est ­revenu dans la LNH pour jouer au hockey. Hier, en plus de ses trois points, il s’est montré agressif sur le porteur avec cinq mises en échec.

Galchenyuk

Alex Galchenyuk a encore des croûtes à manger avant d’être un centre fiable. Il a de nouveau éprouvé des ennuis dans le cercle de mises en jeu en n’en remportant qu’une seule en
10 occasions.

Première période

Aucun but.

Punitions: Simmonds (Phi) 5:59, Radulov (Mon) 14:37.

Deuxième période

1-Mon: Shea Weber (2) (Radulov, Lehkonen) 5:28
2-Phi: Jakub Voracek (3) (Giroux, Manning) 11:47

Punitions: Simmonds (Phi) 8:52, Schenn (Phi) 12:33.

Troisième période

3-Mon: Brendan Gallagher (4) (Radulov, Weber) AN-13:08
4-Mon: Alexander Radulov (2) (Emelin) 18:57

Punition: Couturier (Phi) 13:04.

Tirs au but

Philadelphie 6 – 12 – 14 – 32 ;
Montréal 9 – 13 – 11 – 33

Gardiens:

Phi: Steve Mason (P, 1-3-1).
Mon: Carey Price (G, 3-0-0).

Avantages numériques:

Phi: Steve Mason (P, 1-3-1).
Mon: Carey Price (G, 3-0-0).

Arbitres:

Chris Schlenker, Brad Meier.

Juges de lignes:

Trent Knorr, Steve Miller.

ASSISTANCE:

21 288.

Laisser un commentaire