Policier tué, ni négligence ni manque de discernement affirme Valls

Policier tué, ni négligence ni manque de discernement  affirme Valls
15 juin 2016 – 08H45

© AFP | Le Premier ministre Manuel Valls lors de l’inauguration du palais de justice le 13 juin 2016 à Caen

PARIS (AFP) – 

Manuel Valls a défendu mercredi l’action du renseignement et de l’antiterrorisme en France malgré l’assassinat d’un policier et de sa compagne lundi soir, affirmant sur France Inter qu’il n’y avait eu ni « négligence » ni « manque de discernement » dans le suivi du tueur de Magnanville (Yvelines).

Le Premier ministre a de nouveau écarté l’idée de centres de rétention pour les personnes radicalisées n’ayant pas été condamnées, portée par la droite, qui seraient « dangereux » et affaibliraient la lutte contre le terrorisme ».

© 2016 AFP

Laisser un commentaire