Mort du chef des talibans , le Pakistan accuse les Etats-Unis d’avoir violé sa souveraineté

Mort du chef des talibans , le Pakistan accuse les Etats-Unis d'avoir violé sa souveraineté

Le chef des talibans afghans, le mollah Akhtar Mansour, a été tué dans un raid américain au Pakistan, a indiqué ce dimanche le gouvernement afghan. Une intervention qui a provoqué la colère d’Islamabad.

L’opération menée près de la frontière afghane est «une violation de la souveraineté» du Pakistan, a souligné le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué, ajoutant que le Premier ministre et le chef d’Etat major avaient été avertis du raid américain après qu’il ait eu lieu.

Le mollah Mansour «a été tué dans une frappe de drone hier (…) au Baloutchistan», une province du sud-ouest du Pakistan, indiquent les services de renseignement afghans. «Il était surveillé depuis un certain temps». Le chef de l’exécutif afghan Abdullah Abdullah a ensuite confirmé ce récit sur son compte Twitter.

Mais en début de soirée dimanche, le site officiel des talibans ne faisait aucune mention d’une quelconque frappe visant leur leader. Zabiullah Moudjahid, leur porte-parole habituel, demeurait injoignable. Pour leur part, les autorités pakistanaises n’avaient pas réagi non plus.

Si la mort du mollah Mansour est confirmée, elle porterait alors un coup dur au mouvement islamiste armé confronté à l’éparpillement de ses troupes, dont certaines ont fait défection et rejoint les rangs de la branche locale du groupe Etat islamique.

Laisser un commentaire