Lampadaires à DEL, sans danger à Montréal écartés à Toronto

Lampadaires à DEL, sans danger à Montréal écartés à Toronto

Mardi dernier, la Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal a publié un avis qui donne le feu vert à la Ville de Montréal, qui souhaite remplacer les vieux luminaires de ses 132 000 lampadaires par des diodes électroluminescentes. En examinant les études scientifiques disponibles, la DRSP conclut que les diodes choisies par la Ville, des DEL à 4000 K qui émettent une lumière très blanche, ne posent aucun danger pour les citoyens.

Cet avis tranche avec celui publié par la Toronto Public Health deux mois avant celui de Montréal. Invoquant les risques possibles pour la santé et les problèmes d’éblouissement causés par les DEL blanches, les autorités torontoises recommandent d’installer plutôt des luminaires à la couleur plus jaune, correspondant à des températures de 3000 K ou moins.

«’Il a été montré que l’éclairage DEL avec une température de 4000 K a des effets plus forts sur la suppression de la mélatonine que l’éclairage fluorescent à 4000 K équivalent’», écrit la Toronto Public Health pour justifier sa recommandation.

QUALITÉ DU SOMMEIL ET OBÉSITÉ

Les inquiétudes viennent du fait que le contenu en lumière bleue des DEL à 4000 K est plus élevé que celles des lumières tirant davantage sur le jaune. C’est la lumière bleue qui inhibe la sécrétion chez l’humain de la mélatonine, appelée «’hormone du sommeil’». Plusieurs études suggèrent qu’une exposition trop forte à la lumière bleue la nuit peut dérégler l’horloge biologique et entraîner des problèmes de santé. Il n’est pas clair, cependant, à quel seuil d’exposition le danger apparaît.

À Montréal, la DRSP affirme «’qu’aucune des études scientifiques répertoriées n’a démontré un effet néfaste sur la santé lié directement à l’inhibition de la mélatonine chez l’humain’».

«’Les études suggèrent que la lumière artificielle la nuit, y compris la lumière tamisée (dim light), a des effets nocifs sur la qualité du sommeil. Une association significative entre la lumière artificielle extérieure nocturne et l’obésité, qui ne peut s’expliquer par d’autres facteurs potentiels, a été trouvée’», écrit plutôt Toronto Public Health.

Notons que l’Association médicale américaine, la plus grande association de médecins des États-Unis, recommande aussi d’utiliser des DEL avec une température de 3000 K ou moins pour l’éclairage extérieur.

Les autorités de santé publique de Toronto invoquent aussi l’éblouissement plus important causé par les DEL à 4000 K pour ne pas les utiliser pour l’éclairage de rue.

POURCENTAGE DE LUMIÈRE BLEUE DE DIVERS LUMINAIRES

Sodium haute pression (la plupart des luminaires actuels à Montréal) : 8 %

DEL 2700 K : 16 %

DEL 3000 K : 20 %

DEL 4000 K : 30 %

DEL ambrée (elles ont notamment été installées à Sherbrooke) : 2 %

Source : Bureau de normalisation du Québec

Laisser un commentaire