La SQ enquête concernant un message haineux envers les auteures du livre Les Superbes

La SQ enquête concernant un message haineux envers les auteures du livre Les Superbes

La Sûreté du Québec a annoncé mardi qu’elle se penche sur un message haineux publié sur Twitter visant les auteures du livre «Les Superbes», portant sur les femmes et le succès.

L’utilisateur Vincent Olivier a écrit le 3 septembre «wow malade! de l’au-delà, marc lépine a mis à jour sa fameuse liste #lol», au-dessus d’une photo de la page couverture de l’ouvrage signé par Léa Clermont-Dion et Marie Hélène Poitras. Les noms de Pauline Marois, Fabienne Larouche, Me Sonia Lebel, C’ur de pirate, Joanne Liu, Mariloup Wolfe, Louise Arbour, Francine Pelletier et Marie-Mai figurent aussi sur la couverture du livre.

Léa Clermont-Dion avait dénoncé ce message lundi.

«Ceci est violent et va trop loin. Merci de signaler ce dangereux individu», avait-elle écrit sur son compter Twitter. Elle avait ensuite rajouté: «Juste fou’ C’est un antiféministe qu’il faut dénoncer».

Elle a été appuyée par la journaliste Josée Blanchette. «Absolument inacceptable. Au nom de quoi’ Très bon livre. Et portraits d’hommes aussi», a écrit la chroniqueuse du «Devoir» sur Twitter.

Puisque le message de l’utilisateur Vincent Olivier a été dénoncé, la Sûreté du Québec a mentionné mardi sur Twitter qu’elle «a transféré cette information à la Centrale de l’information criminelle». Un enquêteur devait donc examiner s’il y a des éléments criminels qui pourraient mener à des accusations.

Le livre «Les Superbes» veut célébrer et expliquer le succès des femmes, mais aussi souligner comment celles qui obtiennent du pouvoir ou du prestige restent marquées par des perceptions liées à leur genre.

Laisser un commentaire