Fillon, le gouvernement s’y prend mal à Calais

Fillon, le gouvernement s'y prend mal à Calais
18 septembre 2016 – 16H45

PARIS (AFP) – 

François Fillon a accusé dimanche le gouvernement de s’y « prendre mal » pour démanteler le camp de Calais en « imposant aux maires sans aucune discussion » des migrants dans leurs communes, lors du « Grand Rendez-vous Europe1-Les Echos-i Télé ».

« Dans le court terme, le gouvernement a raison de vouloir démanteler Calais, mais ne peut pas le faire en imposant aux maires sans aucune discussion, concertation (…) ça ne marche pas, ne marchera pas (…) Le gouvernement s’y prend mal », a déclaré le candidat à la primaire de droite.

« On en est là parce qu’on a le plus faible taux de reconduites à la frontière des déboutés du droit d’asile (…) qui embolisent le système d’accueil », estime l’ancien Premier ministre.

Pour « régler le problème dans le moyen terme », je propose que « les demandeurs d’asile soient placés dans des centres dédiés », par exemple « d’anciens bâtiments militaires », et « non pas répartis sur le territoire comme aujourd’hui, de façon à ce qu’on puisse garder un contrôle sur ces populations » et pour ceux qui seront déboutés « les reconduire », suggère-t-il.

© 2016 AFP

Laisser un commentaire