Economies en vue chez iTÉLÉ, les CDD en première ligne

Economies en vue chez iTÉLÉ, les CDD en première ligne

PARIS (AFP) – 

La chaîne d’information iTÉLÉ va se serrer la ceinture et se séparer de la plupart de ses CDD, a expliqué mercredi à ses salariés le nouveau directeur, Serge Nadjar, le jour de sa prise de fonctions, selon des sources concordantes au sein de la chaîne.

« Cela a été annoncé ce matin par notre nouveau directeur général », a dit un journaliste à l’AFP sous couvert d’anonymat. « Serge Nedjar a précisé que le renouvellement des contrats se ferait au cas par cas », a-t-il ajouté.

Une cinquantaine de personnes seraient concernées au terme de leurs contrats, soit à terme un quart de la rédaction de la chaîne d’info en continu, ont expliqué plusieurs sources jointes par l’AFP.

Le nouveau directeur, un proche de Vincent Bolloré nommé mardi à la tête de la chaîne, qui accumule les pertes, a longuement expliqué mercredi la stratégie de la chaîne, qui devra faire des économies et s’appuyer toujours plus sur des partenariats avec les autres chaînes du groupe Canal+.

Alors que les rumeurs de cession se multipliaient, Vincent Bolloré avait déjà déclaré qu’il allait au contraire « redéployer » la chaîne « en utilisant les forces de Vivendi et de Canal ».

iTÉLÉ n’a déjà pas envoyé d’équipe au festival de Cannes, et n’en enverra pas aux jeux Olympiques de Rio, au profit de collaborations avec les journalistes de Canal+.

« La chaîne fonctionne sur un modèle low cost. Mais je ne vois comment iTÉLÉ pourra continuer à fonctionner s’il fait ce qu’il a annoncé », a souligné Jean-Marc Janeau, du syndicat SNRT-CGT du groupe Canal+, la maison mère d’iTélé. « A terme, ils seront obligés de réembaucher ».

Si la chaîne n’atteint pas les deux tiers de l’audience de BFMTV (1,8%), elle s’est mieux maintenue que sa concurrente en avril face à l’arrivée de LCI sur la TNT gratuite, avec 1% d’audience moyenne, selon les chiffres de Médiamétrie.

Après une perte de 16 millions d’euros en 2014 et 20 millions en 2015, la chaîne devrait encore afficher une perte de 24 millions cette année, selon Vivendi, un chiffre qui comprend les 9 millions d’euros payés par Canal+ à iTélé chaque année pour son offre d’information.

La direction s’est fixée la rentrée de septembre comme échéance pour adapter son modèle.

© 2016 AFP

Laisser un commentaire