Coupe Stanley, Pittsburgh insubmersible à domicile

Coupe Stanley, Pittsburgh insubmersible à domicile

LOS ANGELES (AFP) – 

Pittsburgh, vainqueur du match N.2 mercredi en prolongation (2-1), réussit pour le moment un sans-faute à domicile pour mener deux victoires à zéro dans la finale de la Coupe Stanley 2016 face à San Jose.

Les Penguins auraient pu accuser le coup après l’égalisation des Sharks à moins de cinq minutes de la sirène. Mais dans la prolongation, Sidney Crosby et ses coéquipiers n’ont pas perdu de temps.

Il leur a fallu moins de trois minutes pour marquer, sur un service de Crosby, le but de la victoire grâce au « rookie » Conor Sheary, déjà décisif lors du match N.1 remporté 3 à 2 lundi.

Les Penguins, qui disputent leur première finale depuis leur troisième et dernier titre conquis en 2009, ont dominé les deux premières périodes et ont pris logiquement l’avantage grâce à Phil Kessel dans le 2e tiers-temps.

Ils ont toutefois buté sur l’excellent portier des Sharks Martin Jones qui a maintenu son équipe en vie avec ses 28 arrêts.

La franchise californienne a redressé la tête dans le 3e tiers-temps, malgré l’inefficacité de Joe Thornton, et a égalisé par Justin Braun avant d’être pris de vitesse et étouffé une nouvelle fois par les Penguins emmenés par Crosby.

« Sid est une constante menace sur leur but, il créée le danger et monopolise l’attention de toute leur équipe, il inspire ses coéquipiers », a souligné son entraîneur Mike Sullivan.

Avec les deux prochains matches, samedi et lundi, dans leur patinoire, les Sharks, en quête de leur première Coupe Stanley, refusent d’abdiquer.

« On n’était pas loin, on a produit notre meilleur hockey, encore meilleur que lors du match N.1. Le seul problème est qu’on n’a pas concrétisé devant le but », a insisté leur entraîneur Peter DeBoer.

Les Sharks ont un sacré défi statistique à relever: dans 91,7% des cas où une équipe a remporté les deux premiers matches, elle a ensuite remporté le titre suprême.

© 2016 AFP

Laisser un commentaire