Copé, Juppé et Sarkozy ont fait leur temps

Copé, Juppé et Sarkozy ont fait leur temps

PARIS (AFP) – 

Jean-François Copé, candidat à la primaire de la droite, a estimé dimanche que ses rivaux, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, membres de la « même équipe » battue en 2012, ont « fait leur temps ».

Sur Radio J, M. Copé, chantre d’une « droite décomplexée », s’en prend aux quatre dirigeants donnés en tête de la primaire par les sondages, François Fillon, Bruno Le Maire, en plus de MM. Sarkozy et Juppé: « Il étaient tous les quatre dans la même équipe gouvernementale qui a été battue en 2012 ».

Le maire de Bordeaux et l’ancien chef de l’Etat sont particulièrement visés: « Au-delà du verbe, dans un cas, celui de Nicolas Sarkozy, très haut, de l’autre, celui d’Alain Juppé, plus modéré, j’ai l’impression qu’ils ont fait leur temps ».

« Ce qui me frappe (dans leur programme), c’est le côté demi-mesures », fustige M. Copé, qui voit une forme de « lassitude » chez ses rivaux qui ont « gouverné très longtemps ».

Le député-maire de Meaux réserve ses principales flèches à M. Sarkozy, soulignant pèle-mêle que l’ancien président, selon lui, ne croyait pas à la nécessité d’une loi contre la burqa en 2010 ou qu’il s’est lancé dans la compétition alors qu’il est mis en examen dans plusieurs dossiers dont l’affaire Bygmalion.

« Quand je vois Nicolas Sarkozy passer sa semaine à nous dire +vous allez voir ce que vous allez voir, comme en 2007+… Mais dix ans ont passé! », dénonce-t-il.

« J’ai cru à la rupture en 2007, elle n’a pas eu lieu », regrette M. Copé, critiquant le livre publié par Nicolas Sarkozy, « Tout pour la France », un ouvrage « désincarné » qui ne contient aucun « exemple concret ». « On voit la déconnexion, ce sont des mesures plaquées, ce sont toujours des demi-mesures », ajoute M. Copé, convaincu d’avoir, avant la date limite du 9 septembre, les parrainages nécessaires à une candidature à cette primaire inédite à droite.p

© 2016 AFP

Laisser un commentaire