Climat, les pays de l’UE prêts à ratifier l’accord de Paris

Climat, les pays de l'UE prêts à ratifier l'accord de Paris

BRATISLAVA (AFP) – 

Tous les pays de l’Union européenne sont « prêts à ratifier le plus vite possible » l’accord de Paris sur la lutte contre le réchauffement climatique, a affirmé vendredi le président français François Hollande à l’issue d’une rencontre informelle à 27 à Bratislava.

A cet effet, un conseil extraordinaire des ministres de l’Environnement des 28 sera organisé le 30 septembre, a précisé la présidence tournante slovaque, pour permettre d’avancer dans la finalisation de cette ratification.

« Tous les membres de l’Union européenne sont désormais prêts à ratifier le plus vite possible de manière à ce que l’Europe puisse être associée directement à la gouvernance de cet accord », a déclaré François Hollande lors d’une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel.

« C’est d’ailleurs ce que nous avions voulu en étant les premiers à signer, nous ne serons pas les derniers à ratifier », a ajouté M. Hollande.

Pour entrer en vigueur, l’accord mondial sur le climat, qui vise à contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2°C –voire 1,5°C– par rapport au niveau pré-industriel, nécessite deux conditions: être ratifié par 55 pays totalisant 55% des émissions de gaz à effet de serre.

Vingt-sept Etats ont déjà déposé leurs documents de ratification auprès des Nations Unies, selon le décompte de son organisme en charge du climat, dont la Chine et les Etats-Unis, les deux plus gros pollueurs au monde. Ce qui représente un peu plus de 39% des émissions de gaz à effet de serre.

Signataire dès le 22 avril, l’UE doit passer par un processus double pour ratifier l’accord trouvé en décembre: une ratification en son nom, approuvée par le Conseil et le Parlement européen, et la ratification de chaque Etat membre.

Cette deuxième partie pouvant prendre du temps –le processus législatif varie selon les pays–, l’UE cherchait l’accord de ses membres pour pouvoir ratifier sans attendre l’issue des procédures nationales.

Le conseil extraordinaire des ministres de l’Environnement fin septembre et le vote du Parlement attendu début octobre devraient permettre la ratification au nom de l’UE.

Au niveau des Etats membres, seules la France, la Hongrie et l’Autriche ont pour l’instant finalisé la ratification.

© 2016 AFP

Laisser un commentaire