Brexit, Ghosn et Pouyanné inquiets à cause des incertitudes

Brexit, Ghosn et Pouyanné inquiets à cause des incertitudes

AIX-EN-PROVENCE (AFP) – 

Le principal dommage du Brexit pour les entreprises est qu’elles font face à des « incertitudes », ont estimé samedi les patrons de l’alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn et du groupe pétrolier Total Patrick Pouyanné.

S’exprimant dans le cadre des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Carlos Ghosn s’est dit « inquiet ». « Pas à cause du Brexit, mais inquiet à cause de l’incertitude que cela provoque », a-t-il précisé.

« Les entreprises sont capables de s’adapter à tout, à toutes les situations, qu’elles soient bonnes ou qu’elles soient mauvaises », a-t-il assuré.

L’effondrement de la livre est « une mauvaise nouvelle pour tous les constructeurs ». Par ailleurs, Nissan possède au Royaume-Uni une grosse usine d’assemblage, employant 8.000 personnes, a-t-il indiqué.

« C’est une usine européenne qui est basée en Grande-Bretagne », a-t-il insisté. « Forcément on est dans une situation d’incertitude. On est un peu inquiets, jusqu’à ce que les choses soient claires », notamment sur « le nouveau statut de la Grande-Bretagne » vis-à-vis de l’Union européenne, a ajouté M. Ghosn.

« C’est un élément de plus d’incertitude, d’instabilité, dans un monde qui fait face à plein de difficultés d’ordre géopolitique, avec Daesh, avec l’Ukraine, on a des crises financières à répétition, on rajoute le Brexit », a renchéri Patrick Pouyanné, PDG de Total.

« Le seul message que je voudrais faire passer c’est qu’il faut aller vite », a-t-il plaidé, jugeant qu’entrer dans un épisode long risquait de « détruire la confiance ».

© 2016 AFP

Laisser un commentaire