Alain Juppé , Garder son sang-froid ce n’est pas facile

Alain Juppé , Garder son sang-froid ce n'est pas facileINTERVIEW

Doyen de la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé a cherché à s’imposer tout au long de la campagne de la droite et du centre comme la figure du rassembleur. Un positionnement que n’ont pas manqué de railler certains de ses concurrents. « Alain Juppé est obsédé par le rassemblement. C’est respectable, mais cela se fait au détriment d’une clarification programmatique et idéologique », a notamment estimé à son encontre François Fillon.

« Garder son sang-froid ». « L’autorité ça n’est pas l’agitation, voilà ma réponse », tranche Alain Juppé, invité dimanche du Grand Rendez-vous d’Europe1/Les Echos/I-télé. Le maire de Bordeaux veut assumer sa modération sur de nombreux sujets. « La modération ça n’est pas facile, c’est extrêmement difficile de garder son sang-froid et de proposer des solutions équilibrée », a-t-il déclaré.

Ne pas céder à la pression médiatique. « La société française a besoin d’un homme qui la rassure », explique Alain Juppé qui veut incarner « une autorité qui ne soit pas l’autoritarisme ». « Se précipiter pour légiférer a tout propos, hors de propos, et céder à la pression médiatique, c’est ça qui conduit à l’échec. »

Laisser un commentaire