Agression sexuelle présumée, Labeaume veut que le nom du député libéral soit révélé

Agression sexuelle présumée, Labeaume veut que le nom du député libéral soit révélé

Régis Labeaume souhaite que le nom du député libéral soupçonné d’agression sexuelle soit révélé le plus vite possible.

Agression sexuelle alléguée par un député provincial: Couillard lance une vérification

Le PM Couillard lance une vérification à la suite des allégations d’agression sexuelle faite par une femme à l’endroit d’un député.

«Espérons que le nom sorte le plus vite possible parce que c’est très compliqué pour tout le monde. Tout le monde est soupçonné en partant. Plus vite on le saura, mieux ce sera», a soutenu le maire de Québec, jeudi après-midi, en marge d’un point de presse.

Une fois le nom connu, le maire n’a pas voulu dire si le premier ministre Couillard devrait expulser le député en question du caucus libéral. «C’est pas de mes affaires», a-t-il soutenu.

M. Labeaume a par ailleurs lancé une invitation à toutes les femmes pour dénoncer les agressions dont elles ont été victimes «même si ça s’est passé il y a dix ans». «La seule façon pour que ça cesse, il faut que les hommes aient peur», a-t-il insisté.

De façon plus générale, le maire s’est dit «attristé» pour les filles qui ont été victimes d’agressions en fin de semaine à l’Université Laval, mais aussi pour l’image de l’Université Laval. «C’est l’image de l’Université qui va en souffrir, a-t-il prévenu. Quand tu essayes d’emmener des femmes venir étudier ici et qu’elles apprennent qu’un événement comme ça s’est produit, c’est compliqué.»

Laisser un commentaire